bisexual-1792758_640

Bisexualité: les personnes bi ont-elles vraiment plus de choix?

Dans l’univers pornographique, bisexualité rime généralement avec ménage à trois. Mais qu’en est-il en réalité? En cette semaine de lutte contre l’homophobie, il est important de démystifier la réalité des personnes s’identifiant avec le B de LGBT.

La bisexualité, c’est quoi?

La bisexualité est une orientation sexuelle réclamée par 1,3% de la population canadienne. Elle peut se définir comme étant une attirance sexuelle pour les personnes de même sexe et de sexe(s) différent(s). D’autres s’identifient comme bisexuel-les parce qu’ils ou elles sont attiré-es par plus d’un sexe. L’attirance sexuelle n’est pas toujours vécue de façon égale: ainsi, une personne bisexuelle peut préférer un sexe plutôt qu’un autre.

Les préjugés

Pas branchées, les personnes bisexuelles?

On reproche souvent aux personnes bisexuelles de ne pas être  »branchées », de ne pas vouloir choisir entre être hétéro ou homo. Mais les personnes bisexuelles le restent toute leur vie, même lorsqu’elles sont en couple. Une femme bisexuelle ne devient donc pas homosexuelle lorsqu’elle sort avec une femme, ni ne devient hétérosexuelle si elle sort avec un homme.

La peur de l’infidélité

Un préjugé qui revient souvent, c’est que les personnes bisexuelles sont forcément infidèles. Cela vient de la croyance qu’elles ont besoin d’être à la fois avec un homme et une femme pour être heureuses. Pourtant, bien que les personnes bisexuelles soient attirées par plusieurs sexes, elles n’en sont pas moins fidèles: l’orientation sexuelle n’a aucun lien avec la moralité. D’ailleurs, la notion de fidélité n’est pas la même pour tous les couples. Il ne tient qu’aux personnes impliquées dans la relation d’établir les règles qui leur conviennent.

Pas assez gaies, pas assez hétéros

On pourrait croire que les personnes bisexuelles ont bien plus de choix en terme de partenaires potentiels. Malheureusement, c’est loin d’être le cas. En effet, 47% des gens ne sont pas ouverts à fréquenter une personne bisexuelle. Même dans la communauté LGBT, les personnes bisexuelles sont souvent rejetées, ridiculisées et incomprises. La bisexualité est souvent perçue comme une phase exploratrice ou comme une façon de cacher son homosexualité. Dans la communauté gaie et lesbienne, on valorise même les personnes qui n’ont eu que des expériences homosexuelles. Ainsi, les personnes bisexuelles sont souvent rejetées par les personnes hétérosexuelles parce qu’elles les jugent  »trop gaies » et par les personnes homosexuelles, parce qu’elles les jugent  »pas assez gaies ».

Les ménages à trois

Les femmes bisexuelles sont souvent hyper sexualisées par les hommes hétérosexuels. Ceux-ci les voient comme des fanatiques de ménage à trois (deux femmes et un homme, évidemment) qui leur permettraient de réaliser un fantasme. Les profils de couples hétérosexuels recherchant une femme bisexuelle sont d’ailleurs très fréquents sur les sites de rencontre. Sauf que les personnes bisexuelles n’ont pas forcément envie de faire l’amour à plusieurs, ni de faire l’amour avec le premier venu.

Une communauté fragilisée

Les personnes bisexuelles n’ont pas la vie facile. Souvent rejetées, elles sont plus susceptibles de souffrir de dépression et d’avoir tenté de se suicider que les personnes hétérosexuelles ou homosexuelles. Les femmes bisexuelles sont aussi les plus à risque d’être violées (près de la moitié d’entre elles). De plus,  50% des femmes bisexuelles sont victimes de violence physique sévère de la part de leur partenaire. Plus de la moitié des hommes bisexuels et 76% des femmes bisexuelles sont victimes de violence psychologique.

Finalement, les personnes bisexuelles sont victimes de beaucoup de préjugés, bien malgré elles. L’organisme GRIS Estrie travaille fort auprès des jeunes et moins jeunes à démystifier la bisexualité. Grâce à leurs intervenant-e-s bénévoles, les personnes bisexuelles sont plus acceptées et comprises. Pourquoi ne pas faire votre part en faisant un don à GRIS Estrie?




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre